LA GROSSESSE

oxoplasmose

fille à la mode

Le dépistage de la toxoplasmose est obligatoire en début de grossesse. Il doit vous être prescrit par votre gynécologue, sage-femme ou médecin traitant.


 

Qu'est ce que la toxoplasmose ?

 

La toxoplasmose est une maladie due à un parasite très répandu dans la nature, appelé Toxoplasme . C'est l’une des infections les plus fréquentes dans la population française avec 200000 à 300000 nouvelles infections chaque année. Environ 54% des femmes sont immunisées avant leur grossesse, c'est-à-dire qu’elles ont déjà attrapé la toxoplasmose avant d’être enceinte et qu’elles ont développé des anticorps qui les défendent contre toute nouvelle infection par ce parasite. Ces femmes et leur fœtus ne risquent alors rien du toxoplasme pendant la grossesse.

Chez les femmes non immunisées (46%), le risque d’attraper la toxoplasmose pendant la grossesse est évaluée à 1,5%.

Chez l'adulte, cette maladie passe le plus souvent inaperçue, et la plupart du temps on se contamine sans s’en rendre compte.

 

La toxoplasmose sans gravité sauf chez la femme enceinte si le parasite atteint le fœtus (c’est la toxoplasmose congénitale) et chez les personnes ayant un système de défense immunitaire affaibli (les personnes atteintes du SIDA; les personnes greffées et traitées par des médicaments qui affaiblissent leur système immunitaire).

 

La toxoplasmose congénitale est une infection du bébé avant sa naissance. Elle se produit en cas de contamination de la mère pendant la grossesse au cours de laquelle le toxoplasme passe le placenta et atteint le bébé.

Elle peut alors être responsable de fausse-couche, mort fœtale in utero mais également de malformations fœtales (essentiellement cérébrales et ophtalmiques).

 

 

Quels sont les risques pour le foetus si je me contamine pendant ma grossesse ?

 

La contamination de la maman ne signifie pas obligatoirement que le fœtus sera contaminé.

En effet, dans environ 70% des cas, l’infection de la mère n’est pas transmise au fœtus. Celui-ci est alors indemne de toute complication.

Dans les 30 % des  cas de bébés contaminés, seulement 1 sur 4 développera des lésions liées à la toxoplasmose, ces lésions étant le plus souvent minimes (légers troubles de la vue). Cependant la contamination foetale peut également aboutir à des fausses-couches, des morts foetales in utero et des lésions cérébrales graves.

 
 

Comment surveille-t-on l'apparition d'une toxoplasmose pendant la grossesse?

 

Il est impératif de connaitre son statut immunitaire avant la grossesse grâce à une prise de sang. Celle-ci est proposée dans la consultation préconceptionnelle et est obligatoire dans le bilan prénuptial. Si vous êtes positive avant la grossesse, vous n’avez pas de précaution particulière à prendre. En revanche, si vous êtes négative avant la grossesse, il vous faudra :

 

1) Prendre des mesures d’hygiène particulières (cf question suivante) afin d’éviter de s’infecter.

2) Surveiller votre statut sérologique durant toute votre grossesse par des prises de sang mensuelles à la recherche d’une infection débutante.

 

 

Quelles sont les mesures d'hygiène particulières à prendre pendant la grossesse pour éviter de s'infecter?

 

Ces mesures découlent directement du cycle de reproduction du toxoplasme. L’hôte central du parasite est le chat et notamment son intestin qui lui permet de se multiplier. Les œufs du toxoplasme sont libérés dans les déjections du chat qui peuvent souiller la terre et donc les fruits et légumes en contact avec la terre. Certains animaux qui mangent de l’herbe par exemple peuvent se contaminer du fait de la présence des déjections de chat dans l’herbe. Chez ses animaux, comme le bœuf ou le mouton, le parasite se retrouve alors bloqué sous forme de kyste dans les muscles. Le chat lui se contamine en mangeant de la viande contaminée.

Côté alimentaire :

La toxoplasmose se transmet principalement par les aliments mal cuits

• Mangez de la viande bien cuite (67°C au coeur du morceau)

• Mangez de la viande achetée congelée (depuis au moins 2 jours à -20°C)

• Pas de charcuterie crue, fumée ou salée

• Pas de fromage non pasteurisé (surtout : chèvre)

• Ne portez pas vos mains à la bouche ou au visage lors de la manipulation de viande crue

• Lavez abondamment les salades, fruits et légumes destinés à être mangés crus.

• Evitez de manger des fruits et légumes dans les restaurants ou cantine (leur lavage parfait n’est pas forcément garanti).

Côté hygiène :

• Le parasite peut se trouver dans la terre, alors lavez vous les mains après avoir jardiné ou jardinez avec des gants

• Lavez-vous les mains à l'eau et au savon avant chaque repas

Côté chat :

Vous pouvez garder votre chat mais :

• Demandez à quelqu'un d'autre de s'occuper de la litière du chat

• Evitez d'entreposer la litière dans la cuisine

• Donnez à votre chat des produits cuits ou en conserve

Comment lire mes résultats de sérologie toxoplasmose ? et que faire en fonction du résultat ?

 

• Vos anticorps IgM et IgG sont négatifs :

⇒ Vous n’êtes pas immunisée

⇒ Il conviendra d’appliquer des mesures d’hygiène spécifique pendant toute la grossesse afin de ne pas se contaminer.

 

• Vos anticorps IgM sont négatifs, les IgG sont positifs :

⇒ Vous êtes immunisée depuis vraisemblablement longtemps.

⇒ Votre médecin peut demander un contrôle à 15 jours à une repris e pour vérifier la stagnation du nombre d’anticorps IgG.

 

• Vos anticorps IgM sont positifs, les IgG sont négatifs :

⇒ C’est un début d’infection maternelle pendant la grossesse probable.

⇒ Il conviendra de le confirmer par un nouveau dosage à 15 jours d’intervalle.

⇒ Dans ce cas, contacter rapidement votre médecin afin qu’il vous mette sous traitement antiparasitaire le plus vite possible (diminue le risque d’infection du fœtus) et organise un suivi régulier de votre bébé.

 

• Vos anticorps IgM et IgG sont positifs :

⇒ La toxoplasmose maternelle est confirmée.

⇒ Il convient de dater le moment de cette infection par d’autres dosages sanguins (test d’avidité).

⇒ Dans ce cas, contacter rapidement votre médecin afin qu’il vous mette sous traitement antiparasitaire le plus vite possible (diminue le risque d’infection du fœtus) et organise un suivi régulier de votre bébé.

Rédacteur : docteur Romain GUILHERME

Mise à jour le 11 février 2015

 

Références Bibliographiques:

- J. Nizard, Grossesse et Toxoplasmose, p.4-9, 2008,  Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction.

- Haute Autorité de Santé, Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse, 2009, Argumentaire HAS