L'ECHOGRAPHIE

uque fœtale

Pour détecter une éventuelle trisomie 21, le médecin échographiste va s'intéresser entre autres choses à la nuque fœtale. On appelle cela l'étude de la clarté nucale.

 
 

Qu'est ce que la clarté nucale ?

 

Le terme de clarté nucale est utilisé pour décrire l’apparence échographique de la collection sous-cutanée liquidienne située derrière le cou fœtal durant le premier trimestre de la grossesse (entre 11 et 14 semaines d'aménorrhées). De façon générale, passé 14 semaines d'aménorrhée cette collection liquidienne disparait progressivement.

De nos jours, l’un des objectifs de l’échographiste au 1er trimestre, outre la mise en évidence d’anomalies majeures (cérébrales, des membres ou placentaire), est l’étude de la clarté nucale. En effet, de nombreuses études scientifiques réalisées ces 20 dernières années, ont démontré que la mesure de l’épaisseur de la clarté nucale permettait un dépistage précoce et efficace des anomalies chromosomiques (anomalie du nombre ou de la forme des chromosomes présents dans chaque cellule de l'individu) comme la trisomie 21.

De plus, il a été montré qu’une hyperclarté nucale (clarté nucale anormalement épaisse) était associée à une grande variété de malformations fœtales, notamment cardiaques et  de syndromes génétiques.

 

Donc les clartés nucales augmentées entre 11 et 14 SA sont associées à un risque majoré d'anomalie chromosomique (dont trisomie 21), malformations fœtales (essentiellement cardiaques) et maladie génétiques.

 

Cependant toute hyperclarté nucale ne s'associe pas forcément à une anomalie du fœtus !

 

L’épaisseur de la clarté nucale chez le fœtus normal augmente avec la longueur cranio-caudale (mesure de la tête aux fesses) fœtale. Pour 75 à 80 % des fœtus trisomiques, l’épaisseur de la CN est supérieure au 95 ème percentile de la valeur normale. C'est cette valeur supérieure au 95 ème percentile qui correspond à l'hyperclarté nucale.

 
 

Qui, quand et comment peut-on mesurer la clarté nucale ?

 

Seuls les échographistes faisant partie d'un réseau de périnatalité et participants à un programme d'évaluation de leurs pratiques professionnelles (EPP) sont habilités à effectuer la mesure de la clarté nucale.

 

En effet cette mesure requiert un apprentissage rigoureux et une technique irréprochable, ce qui peut rendre l'examen du premier trimestre de la grossesse parfois particulièrement difficile et long.

 

Comme nous venons de le voir, une mesure anormalement élevée de la clarté nucale peut être associée à diverses pathologies fœtales.

 

Ainsi afin que les mesures de cette clarté nucale soient comparables d'un foetus à l'autre et d'un échographiste à l'autre, des critères stricts de bonnes mesures échographiques ont été définis.

 

Ces critères de bonne pratique (critère de Hermann) sont résumé dans l'encadré suivant :

 

• l’âge du fœtus doit être compris entre 11+0 et 13+6 SA et la longueur cranio-caudale (tête-fesse) entre 45 et 84 mm,

• seule la tête fœtale et la partie supérieure du thorax doivent être inclues dans l’image,

• une coupe sagittale stricte médiane doit au mieux être obtenue. Sur cette coupe, les structures suivantes sont visibles : l’extrémité échogène du nez et le palais osseux de forme rectangulaire en avant, le diencéphale anéchogène au centre et la membrane nucale en arrière,

• le fœtus doit être en position neutre (tête ni trop fléchie, ni trop défléchie),

• le maximum d’épaisseur de la clarté sous-cutanée entre la peau et le tissu mou recouvrant le rachis cervical doit être mesuré. Un soin particulier doit être pris pour distinguer la peau fœtale et l’amnios,

• les calipers doivent être placés sur des lignes qui définissent la clarté nucale,

• durant l’examen, plusieurs mesures doivent être réalisées et seule la maximale est enregistrée

 

 

Rédacteur : docteur Romain GUILHERME

Mise à jour le 5 février 2015

 

Références Bibliographiques:

- AS. Weingertner et al., Dépistage de la trisomie 21 au premier trimestre de la grossesse, 2010, Réalités en Gynécologie Obstétrique.

- Y. Chitrit., Dépistage de la trisomie 21 au premier trimestre de la grossesse : le rôle de l'échographie, 2010, Réalités en Gynécologie Obstétrique.

- P.Coquet et al., Pratique de l'échographie obstétricale au premier trimestre, 2010. Ed. Sauramps medicat.