LA GROSSESSE

lcool et grossesse

Le 9 septembre, est la journée internationale des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (TCAF), évènement qui durera 1 mois, l'occasion de revenir sur un fléau qui touche une naissance sur 1 000 en France.

 
 

Les risques liés à l'alcool pendant la grossesse

 

Le plus grand risque lié à l'absorption d'alcool pendant la grossesse est celui du syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF). Le SAF est une maladie grave, entrainant un handicap permanent aux anomalies multiples, à la fois physiques et psychologiques:

 

• Des anomalies faciales spécifiques : nez court, lèvres fines...

• Des malformation des organes internes : cœur, reins, diaphragme, organes génitaux.

• Des malformation des autres parties du corps : palais, articulations, doigts et ongles...

• Une déficience intellectuelle majeure : le QI des enfants atteints du SAF varie de 15 à 115 avec une moyenne de 67

• Des dysfonctionnement du système nerveux central : retards de développement généralisés (marche, parole, propreté, mastication et déglutition), des problèmes d'apprentissage, un jugement déficient, une hypersensibilité sensorielle (sons, lumière, goût), des déficits de l'attention etc. ...

 












 

En plus du SAF, l'alcool pendant la grossesse peut causer :

- des fausses couches

- des décès périnatal

- des malformations

- des retards de croissance intra-utérin

- des troubles du développement et des apprentissages

 
 

 

A partir de quand l'alcool est-il dangereux pour mon bébé ?

 

C'est justement par ce que l'on ne sait pas exactement que la recommandation est " Zéro alcool pendant la grossesse". En effet, il n’a jamais été mis en évidence de niveau de consommation d’alcool ou de quantité d’alcool qui serait sans risque pour le fœtus.

Ainsi, une consommation ponctuelle excessive peut suffire pour provoquer des dégâts irreversibles si elle a lieu à un moment clé de la vie du foetus : pendant l’embryogenèse ou quand un organes se construit.

 
 

J’ai bu de l’alcool avant d’apprendre que j’étais enceinte...

 

Dans ce cas, consulter votre médecin pour déterminer les risques potentiels surtout en cas de fortes alcoolisations ponctuelles. Pour la suite, il est nécessaire de corriger cette consommation pour le reste de la grossesse.

 
 

Grossesse et addiction à l'alcool

 

Les femmes alcoolodépendantes qui souhaitent mener à bien une grossesse doivent impérativement faire l'objet d'un suivi médical multidisciplinaire pour limiter au maximum les risques à la fois pour elle et pour leur bébé.

 
 

Je peux reboire de l'alcool après l'accouchement

 

Attention, si vous allaitez ! L'alcool passe autant dans le lait maternel quand dans le sang. Il s'agit donc de rester vigilant même si aucune étude n'a rapporté de trouble sérieux du développement chez les enfants exposés à l’alcool durant l’allaitement.

Aussi, l'alcool peut diminuer la lactation et l’écoulement du lait, entraînant parfois une somnolence excessive du bébé

Références Bibliographiques:

http://vivreaveclesaf.fr

https://www.alcoolassistance.net/alcool-grossesse

http://sante.lefigaro.fr/article/7-idees-recues-sur-la-consommation-d-alcool-pendant-la-grossesse/

 

traits specifiques du SAF.png