LA CONSULTATION GYNECOLOGIQUE

remière consultation

fille à la mode

La consultation gynécologique est une consultation particulière. Mais la première consultation l'est encore plus. Pour la première fois, vous allez parler de sujets intimes avec un professionnel que vous ne connaissez pas... Une étape trés délicate dans laquelle votre praticien doit pourvoir vous accompagner en douceur

 
 

Où consulter pour la première fois ?

 

Vous pouvez trouver une consultation gynécologique dans différents endroits :

- dans un cabinet médical en ville

- à l'hôpital ou en clinique

- dans un centre de santé

- dans un centre de planification et d’éducation familiale (CPEF) ou au planning familial

 
 

Qui consulter et comment choisir son praticien ?

 

Le professionnel qui vous reçoit peut être :

• un médecin spécialiste : le gynécologue

• un médecin généraliste (par exemple, votre médecin traitant)

• une sage-femme.

 

Pour choisir votre praticien, vous pouvez demander conseil autour de vous, à l’infirmerie scolaire, à votre médecin traitant, à votre pharmacien, à votre mère, à votre sœur, à une amie…

 

Pensez aussi que certaines femmes se sentent plus à l’aise avec une femme et d’autres avec un homme.

Si vous avez déjà une idée sur le sujet et si le choix est possible, il faut le préciser lors de la prise du premier rendez-vous.

 
 

Combien coûte une consultation ?

 

Les consultations proposées par les CPEF et le Planning Familial sont gratuites pour les mineures.

Dans les autres cas, les tarifs sont variables selon chaque professionnel.

Vous pouvez consulter l'annuaire en ligne de l'assurance maladie, un outil très pratique qui recense les praticiens et leurs tarifs :

http://annuairesante.ameli.fr

 
 

Quand et pourquoi consulter pour la première fois ?

 

Dans l'idéal, la première consultation a lieu dès le début de l'activité sexuelle. Mais globalement, la première consultation a lieu lorsque vous vous sentez prête, lorsque vous en éprouvez le besoin, que tu vous ayez 13, 18, 20 ans… ou plus. Ensuite, un suivi médical régulier, tout au long de votre vie, est conseillé.

 

Les motifs de premières consultations sont nombreux et tous pertinents. Il peut s'agir d'une première consultation pour :

- une demande de contraception

- des règles abondantes et/ou douloureuses

- des pertes colorées et/ou odorantes,

- des douleurs intenses dans le bas du ventre, démangeaisons

- des saignements inhabituels pendant ou en dehors des règles

- en cas de rapport sexuel non protégé, pour dépister une éventuelle IST

- en cas de retard de règles (c’est parfois le premier signe de grossesse).

 

Ainsi, vous pouvez prendre rendez-vous pour votre première consultation gynécologique que vous ayez des problèmes gynécologiques, des douleurs, des questions ou juste besoin d'être rassurée.

 
 

Avec qui se rendre à sa première consultation?

 

C’est à vous de choisir. Vous pouvez venir seule ou accompagnée d'un ou d'une amie, de votre sœur, d'un de vos parents, de votre petit copain ou petite copine… L'important est que vous soyez le plus à l'aise possible. En revanche, si vous venez accompagnée, le médecin ou la sage-femme pourra demander à la personne de sortir un moment pour pouvoir vous parler en tête-à-tête, en toute confidentialité.

 

Vous n'avez pas besoin de l’autorisation de vos parents pour aller consulter, même si tu vous êtes mineure.

 

Sachez aussi que les professionnels de santé sont tenus au secret professionnel : ce que vous direz pendant la consultation restera confidentiel, même si vous êtes mineure. Rien ne sera transmis à vos parents, même si le professionnel suit également un autre membre de ta famille.

 
 

Le déroulement de la première consultation

 

La première consultation est avant tout un dialogue!

Pour commencer, le médecin ou la sage-femme vous demandera la raison de votre rendez-vous. N'ayez pas de craintes à exprimer les raisons de votre présence, vos problèmes et vos interrogations car plus vous serez précise, plus votre praticien pourra vous répondre facilement.

 

Ensuite, Le professionnel vous posera des questions pour mieux vous connaître et pour savoir quelle est votre situation ou votre état de santé (âge, date des dernières règles, certaines maladies dans votre famille...).

 

Vous pouvez parler de tout ce qui vous soucie, rien n’est ridicule ou idiot. Le médecin ou la sage-femme ne se moqueront pas et ne seront pas gênés : ils ont l’habitude, c’est leur métier. Vous pouvez parler librement, avec des mots de tous les jours, même sans utiliser les termes techniques ou médicaux votre praticien vous comprendra.

De même si vous ne comprenez pas les réponses du médecin ou de la sage-femme, n'hésitez pas à demander des explications plus claires, plus simples ou dans des termes plus compréhensibles.

 
 

Les sujets à aborder

 

La suite de la consultation dépend des sujets dont vous voulez parler. Vous pouvez questionner votre praticien sur de nombreux thèmes :

 

- Votre corps

Vous vous posez peut être des questions sur vos seins, votre sexe, vos règles, vos pertes… Ou savoir si vous êtes  “normale” ou simplement comprendre comment vous êtes faites.

Le médecin ou la sage-femme peut, par exemple, vous proposer de découvrir votre corps, à l'aide de schémas.

 

- Vos problèmes de santé

Vous pouvez avoir des symptômes (douleur, pertes colorées, odeurs vaginales, saignement inhabituel…) dont il faut s’occuper.

Décrire le problème peut suffire pour décider d’un traitement. Mais un examen médical peut aussi se révéler nécessaire. Si tel est le cas mais que vous ne vous sentez pas prête à être examinée, parlez-en a votre médecin qui pourra vous proposer une alternative (un autre rendez-vous, le temps de vous préparer, vous adresser à un confrère…)

 

- Parler de la sexualité

Vous pouvez poser des questions sur la virginité, la “première fois”, le plaisir, la masturbation… Si vous avez un petit ami ou une petite amie vous pouvez poser des questions sur les rapports sexuels.

Le professionnel peut aussi vous expliquer comment se protéger au mieux, se faire dépister, voire se faire vacciner et vous donner des informations sur les infections sexuellement transmissibles : VIH-Sida, chlamydiae, hépatite B...

 

- Parler de la contraception

Vous pouvez demander des informations sur les différents moyens de contraception, connaître les avantages ou les effets secondaires, quand et comment débuter sa contraception… Vous pourrez ainsi trouvez le moyen de contraception le plus adapté à votre situation

 
 

L'examen médical : pas d'obligation!

 

En général, aucun examen médical gynécologique complet n’est obligatoire pendant la première consultation. Toutefois viendra tout de même un moment où il devra être fait. Le professionnel de santé réalisera alors :

 

L'examen des seins : Cet examen est réalisé systématiquement à partir de 25 ans. Il permet de repérer une éventuelle boule ou une grosseur. Dans la grande majorité des cas, c’est sans gravité avant 30 ans. Le professionnel palpe avec ses deux mains les seins ainsi que les aisselles en position assise et en position allongée. Cet examen ne fait pas mal. Mais il peut être désagréable si vos seins sont douloureux, ce qui arrive parfois au moment des règles. Si c’est le cas, le mieux est de le préciser, le professionnel en tiendra compte.

 

L'examen gynécologique : C’est l’examen des organes génitaux externes et internes. Il sert soit à vérifier que tous les organes sont en bonne santé (le toucher vaginal), soit à examiner le col de l’utérus (on utilise un spéculum). On s’allonge, les fesses bien au bord de la table d’examen, les pieds posés sur la table ou sur des étriers. Cet examen est souvent source d'inquiétudes parce qu’il nécessite de montrer une partie très intime de son corps, parce qu’il oblige à être dans une position souvent perçue comme désagréable et parce que le professionnel doit toucher une partie du corps intime et sensible, parfois avec des instruments. Quand il est fait avec délicatesse, et dans une relation de confiance, cet examen n’est pas douloureux.

 

Les autres examens : Le professionnel vous demandera très certainement de vous peser et prendra votre tension. Cela permet d’avoir des indications sur votre santé en général. Dans certains cas, on peut également vous faire ou vous prescrire des examens complémentaires : une échographie, une prise de sang, une analyse d’urine...

 

Si vous n'avez jamais eu de rapports sexuels, précisez le à votre médecin ou sage-femme.

 
 

Les craintes et les doutes

 

• Se déshabiller, pas si facile

Dénuder certaines parties de son corps très intimes pour les montrer n’est facile pour personne ! Mais il n’existe pas d’autres moyens pour les examiner. Cependant, il existe des solutions pour se sentir plus à l’aise :

- Il n’est absolument pas obligatoire d’être intégralement nue : on peut garder le “bas” pendant l’examen des seins et garder le “haut” pendant l’examen gynécologique.

- Le professionnel adapte sa façon de faire selon le degré de pudeur de chacune. Par exemple, l’examen des seins peut être réalisé juste en relevant le tee-shirt.

Et puis, avec le temps, parce qu’on connaît mieux le déroulement de l’examen et qu’une relation de confiance s’établit avec le médecin ou la sage-femme, se déshabiller est souvent moins difficile.

 

• Je ne suis pas épilée

Ça n’est pas nécessaire : on vient comme on se sent le mieux.

 

• Je ne peux pas faire une toilette juste avant le rendez-vous !

Il n’est pas recommandé de faire une toilette intime particulière. Prendre une douche le matin du rendez-vous suffit.

 

• J’ai mes règles

Ce n’est pas un problème, le professionnel s’adaptera.

 

• La peur d’être jugée

Le professionnel de santé n’est pas là pour vous faire la morale mais pour vous aider, vous rassurer et vous guider dans vos choix.

 

• La peur de poser des questions ridicules

Il n’y a pas de question stupide ou déplacée : vous avez le droit à l’information.

 

• La peur de ne pas tout comprendre

Il faut le dire et demander une explication plus claire.

 

• La peur d’oublier les questions importantes, ou de ne pas oser les poser

Pour vous aider, préparez vos questions à l’avance par écrit.

 
 

Après la consultation

 

Selon les cas, le médecin ou la sage-femme vous donne une ordonnance, vous rappelle certains conseils et vous précise comment le recontacter si besoin.

 

Vous reviendrez le revoir si vous avez un problème de santé, si vous vous posez de nouvelles questions ou s’il vous a prescrit une contraception qui nécessite de revenir le voir à un rythme particulier.

 

Enfin, vous pouvez hésitez à revenir. En effet, si vous n'avez pas “accroché” avec le médecin ou la sage-femme, vous avez eu l’impression d’être mal à l’aise, d’être jugée ou mal conseillée, que l’on n’a pas pris le temps de vous écouter. Vous avez tout à fait le droit de changer jusqu’à ce que vous trouviez quelqu’un avec lequel vous vous sentez à l’aise !

Vous pouvez demander conseil autour de vous pour avoir l’adresse d’un autre professionnel.

 

 

N'hésitez pas à consulter la brochure INPES "la première consultation gynécologique" :  http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1400.pdf

 

 

Rédacteur : docteur Romain GUILHERME

Mise à jour le 23 février 2016

 

Références Bibliographiques:

- Annuaire Améli :http://annuairesante.ameli.fr

- Brochure INPES "la première consultation gynécologique" - mai 2012 Association SPARADRAP et Association Adosen prévention santé MGEN pour les textex: http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1400.pdf

Voyage en famille